Publié dans Les plumes 42 de m zelle Aspho

Les plumes 42 de m’zelle Aspho

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintoclouds
J’ai longtemps résisté, mais elle m’a eu. Une phrase d’inspiration que voici :

aspho1

Et une liste de mots élue par l’Académie des fidèles de cette chère Asphodèle :

aspho2

Et débrouille toi, mon grand ! J’espère avoir respecté toutes les règles, car M’zelle Aspho est in-trai-ta-ble sur le règlement. J’ai donc pris ma plus belle plume pour les 126 mots ici présents et, pour les yeux d’Isabelle, j’ai écrit en gros 😉

LES PLUMES 42

Je vous invite, si le cœur vous en dit, à visiter son blog qui vient de fêter ses quatre ans 🙂

aspho3

Publicités

Auteur :

Auteur chez les Editions du 38 et Hugo Roman. Je vous accueille avec grand plaisir !

43 commentaires sur « Les plumes 42 de m’zelle Aspho »

  1. J’adore le jeu de mots avec Thierry Lhermitte. Il fallait vraiment y penser. Ce la m’a bien fait rire. Merci beaucoup.
    Je vous souhaite un très bon week-end.

  2. Yvonne Printemps ? Oui, l’association d’idée est venue immédiatement.
    Je lui souhaite de faire de beaux rêves (et pas sûre que les publicités de D8 l’y aident).

  3. Un ange en nuisette ?J’aimerai bien voir ça !
    J’aime bien cette douce ambiance mêlée d’ironie !

      1. Je reviendrai sur ce blog intitulé « sot en auteur » et qui utilise le thème wordpress Hemingway … Auto dérision et second degré …
        Bon dimanche 🙂

  4. Ma mère s’appelait Yvonne et avec tous ses printemps, elle confondait tout, un peu 😆
    Drôle et émouvant, ton billet et plein de fantaisies dans les références. A refaire 😉
    Bises de Lyon

  5. Jolie mise en scène très légère pour un sujet plus tragique, j’ai relu plusieurs fois découvrant à chaque fois de nouvelles associations. Pour un coup d’essai….

    1. Bonsoir et merci Célestine ! Vous êtes indulgente, j’ai vu mieux en terme de nombre de mots et de qualité 😉 C’est une très belle expérience, et vous êtes si nombreuses ! Belle soirée à vous et au plaisir !

  6. Si la renaissance pour elle c’est la télé, dans son univers déserté, avec un fils qui lui vole dans les plumes, on comprend qu’elle ait fait le bernard l’hermite sous l’édredon! Mais en plein été, ce n’est pas indiqué! Pauvre Yvonne! elle me fait rire pourtant! Je dois être sans coeur!

  7. C’est, comment dire ? tout simplement drôle, émouvant, réaliste et bien sûr irréel, j’ai beaucoup aimé. La lecture est facile et joyeuse, je me suis laissée porter, et puis , brutalement je me retrouve assise près d’Yvonne aux Urgences, tiens ? bizarre

Les commentaires sont fermés.