Publié dans les plumes 46 de m zelle Aspho

Les plumes 46 de m’zelle Aspho

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintoclouds

Quel plaisir de participer à nouveau au concours des Plumes d’Asphodèle ! Ce mois-ci, un thème :

échapper

Et une liste de mots :

PLUMES

Et débrouille toi, mon grand ! J’espère avoir respecté toutes les règles, car M’zelle Aspho est in-trai-ta-ble sur le règlement. J’ai donc pris ma plus belle plume pour les 145 mots ici présents.

Pour faire enrager M’Zelle Aspho, je lui ai même placé un coup de « rechaper » ( on fait c’qu’on pneu, on n’est pas des bœufs ) 🙂

Et je vous claque la bise, bien entendu !

 

Dans mon rêve à deux balles

 J’imagine toujours la pire des choses

Un doux voyage de poète  où tu te ferais la belle

Sur la route des lapins crétins vers un destin de rebelles

Tu me quitterais en cavale

Bercée pour toute  la  vie par «  machin-chose »

 

Dans mon rêve à deux balles

Difficile de s’abstraire  de cette névrose

Souffle coupé par ta grande envolée avec ce drôle d’oiseau

Respirant la poudre lovée dans le nid de l’autre mafioso

Gardien de votre cabale

Et de vos mille et une nuits avec ce grand virtuose

 

Dans mon rêve à deux balles

Jamais je n’aurais imaginé la loose

Qu’une seule bien réelle partage à tout jamais ta fugue

Sur du métal US les poings et les yeux fermés sans me faire « ugh ! »

Réchappé furtif d’après-bal

Rechapé fautif sans idéal  ma Marseillaise t’aimera en blues

 

 

Publicités

Auteur :

Auteur chez les Editions du 38 et Hugo Roman. Je vous accueille avec grand plaisir !

45 commentaires sur « Les plumes 46 de m’zelle Aspho »

  1. J’ai lu ton « rêve à deux balles » à la manière d’un slam…
    Comme un rythme imposé, étrangement naturellement.

  2. Mais…mais comment ça je suis in-trai-ta-ble ??? Et…et tu es un Poète ! Tu vois j’en bégaye ! 😆 C’est superbe, du blues qui a rencontré le slam en cours de route et du « jazz qui monte dans le soir »… Je suis touchée ! C’est très beau !

    1. Oulaaaa, venant de toi, je suis touché à mon tour. Avec ton martinet à portée de main, je me méfie toujours…Merci, chère Aspho, je te bise en te souhaitant une bonne fin de semaine, smack!!

      1. Tssss, Thiebault je t’ai déjà dit : pas de martinet ni de menottes en soie chez moi, que des règles en bois !!! 😆 Non, je t’assure que ce poème-slam m’a « soufflée », tu es sorti de ta zone de confort et cela te va très très bien ! 😉 Gros bisous et bon week-end ! 🙂

  3. « Rechapé fautif sans idéal ma Marseillaise t’aimera en blues » ….j’aime beaucoup …..
    Je ne connaissais pas cette version de la Marseillaise 😉

  4. hey ! Super bien inspiré, Thiebault !
    Une pépite que ce texte qui claque et tangue sur la langue et dans le coeur.
    ¸¸.•¨• ☆

      1. Mais j’ai vu ton texte ! Dès hier à 6H30 et j’ai dit tout le bien que j’en pensais et tes fugues picaresques m’avaient conquises. Toutefois, je me suis fait jeter… dès la validation du commentaire. M’Zelle Aspho dit que WordPress et BLogspot sont allergiques, ma pauvre ! Je réessaie en journée, promis, mais quelle lutte à chaque fois ! mdr Je te souhaite un bon dimanche 😉

      1. Blogspot et WordPress devaient se disputer le même seau dans leur bac à sable… 😉
        Tu peux aussi m’envoyer tes commentaires par mail et je les publierai. Je fais ça pour quelques uns de mes amis…
        Bises et à bientôt. Merci pour tes mots ici et là-bas.
        ¸¸.•¨• ☆

  5. Je risque d’être la moins en forme des commentatrices. Ton texte envoie, comme un boxeur envoie ses coups (et moi aussi, je pense à Nougaro).

    1. Ah ! Nougaro que j’aime tant. Boxe, boxe, boxe ! Ici, nous allons raccrocher les gants au profit des moufles 😉 Merci d’être passée Sharon et au plaisir ( merci d’autant plus que tu étais hier une rescapée, car ton lien dirigeait sur Nunzi 😉 ) Bon dimanche !

  6. Renaud aurait pu aussi chanter ce texte, il me semble.
    Ton rêve à deux balles vaut son pesant d’or.
    Ce n’est pas du tout mon registre mais je le trouve très original.
    Bises de Lyon

Les commentaires sont fermés.