Publié dans Les plumes 48 de m zelle Aspho

Les plumes 48 de m’zelle Aspho

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintoclouds

Quel plaisir de participer à nouveau au concours des Plumes d’Asphodèle ! Ce mois-ci, pas de thème.

Et une double liste de mots :

la liste.jpg

Et débrouille toi, mon grand ! J’en profite pour vous souhaiter une excellente année de Plumes et de paillettes 😉 en 405 mots cette fois.

En ce jour des premières « Plumes » de l’année,  Mzelle Asphodèle a eu la gentillesse, malgré sa poigne de fer, de nous laisser « libre thème ». Aussi, voulé-je, dans un barbarisme littéraire à la Giraudoux, lui dédier ce post de bonheur et de bonne humeur.

giphy.gif

Moi qui suis si dilettante, pro de la procrastination, ses « Plumes » mensuelles provoquent quelques insomnies quand il s’agit de vous livrer ici poésies et autres fantaisies pour lesquelles je plaide bien souvent coupable. J’imagine son agacement, pas contente du tout de mon éparpillement de rimes  ou de ma faible inspiration du moment.  Elle provoque chez moi un état second mêlant coliques et autres troubles transitoires.  Quand, à l’aube, je termine en stress  ma farandole de plaisirs, pandiculant après qu’elle m’ait arraché toute motivation, j’aimerais être ce petit oiseau épris de liberté pour épier, tel un passe-partout, son sourire esquissé sous les chandelles de sa maison.

charognard009.gif

Asphodèle, c’est un peu comme de la famille. La bonne Tata à qui on rend visite entre deux éclaircies. Submergé par une mélancolie touchante, je repense toujours à la mienne, celle du passé. Ma Tata à moi qui avait de longs poils sur le nez et dont le linge brodé me fit très longtemps de bien jolies wassingues. Elle qui disait, en me glissant la pièce à l’an neuf , « Mais tu vas m’essorer plus qu’une serpillière avec ton almanach scolaire ! », serait bien fière de moi qui mets tant de cœur à réparer les majuscules rouges rongées par l’eau de Javel.

couture_01_1.gif

« Les Plumes », c’est pour moi un rêve Olympien.  Entendez par là que j’écris toujours, pour lui vendre du rêve,  en caleçon et pied de chaussettes de la marque susdite.  Ah ! Si nous étions plus proches, respirant le même air, elle aurait à cœur, revigorée par la chaleur du poêle, de me les raccommoder. Coquine, ôtant ses lunettes toujours posées sur le bout du nez, elle me glisserait : «  Avec toi, j’ai un diaporama digne de Promovacances, ça va du fil d’Écosse des Shetland à l’Alpaga de la Cordillère des Andes ! Si tu veux ton Kinder Pingui, va me chercher une pelote rose chez Pingouin ».

Ma-Sorciere-Bien-Aimee-73985.gif

En mode pédestre et à trous, même sous la tempête ou la pluie battante, j’irais lui faire ses courses pour voir encore et encore ses petits doigts syncopés arrachant une défaite au chas minuscule .

9a89eb184899bb69316c6a9d39b29f9f.gif

Tu vois, chère Aspho, même sans thème, on t’aime quand même chacun à sa façon.

 A nouveau, Je vous souhaite une bonne année et je vous claque ma bise toute neuve 😉 !

Publicités

Auteur :

Auteur chez les Editions du 38 et Hugo Roman. Je vous accueille avec grand plaisir !

39 commentaires sur « Les plumes 48 de m’zelle Aspho »

  1. Je ne sais pas si Tante Aspho va apprécier d’être ainsi présentée, lunettes sur le nez et dé à coudre sur le bout du majeur.
    En tout cas, elle n’a pas de longs poils sur le nez, j’en suis certaine !

    1. Mais c’est comme pour ma Tata, je l’aime bien, sinon je n’en parlerais pas 😉 En plus, tout le monde sait qu’elle a 15 à chaque mirette, les lunettes sont un accessoire de mode chez elle !!! Bonne journée et merci d’être passée, Martine !

    2. Merciiii ma Tine de rétablir certaines vérités ! 😆 Quant au dé à coudre, je l’ emplirais plutôt de Chartreuse-Mojito que de me le mettre au bout du doigt ! Mes talents en la matière sont nuls ! 😆 Et malgré mon âge, je ne supporte pas d’avoir des lunettes sur le bout du nez ! Encore un cliché qui va briser le coeur de notre pauvre Thiébault ! 😉

      1. Je n’ai pas de balcon mais une toute petite terrasse où viennet les zozieaux et on évite la mie de pain pour ne pas attirer d’autres bestioles moins sympathiques mais quand il fait vraiment très froid, je lance mes miettes…et je mets une boule de graisse ! Quand au vieux pain, on le donne à notre marchande d’oeufs pour les poules, on mange des oeufs « bios » de chez bio ! Des vrais ! 😉 Tout se recycle ici…

      2. Oserai-je rebondir sur ce dernier (bon) mot ? Non. Je suis respectueux et je t’ai assez chahutée pour aujourd’hui 🙂 Bonne soirée et que de lectures variées et intéressantes. Tes Plumes sont une véritable réussite qui ne se dément jamais. J’espère avoir suffisamment de temps ces prochaines semaines pour continuer ma modeste participation. Bises !!

  2. Il n’est pas si facile d’écrire, effectivement. Et je me demande aussi comment Asphodèle réagira à son portrait ! 😉

    1. Je suis sûr que Mzelle Aspho n’a pas de poil sur le nez… ni dans la main. Après, sait-elle repriser les chaussettes de marques différentes, ça…? Merci Nunzi pour ce passage et bonne fin de semaine, surtout ! 😉

      1. Mon cher Thiébault…comment te dire la vérité sans blesser ton petit coeur tout mou comme la wassingue essorée de ta vieille tante capillairement fournie au niveau de son appendice nasal ? Warf ! Merci tout d’abord de cette dédicace bon enfant qui m’a largement fait sourire !
        Cependant et là, je sens que tu vas chouiner mais je ne SAIS PAS repriser les chaussettes (et qui reprise encore des chaussettes à notre époque ?), je sais juste recoudre les boutons et je savais faire les ourlets, point barre en matière de couture ! Que tu me compares à une vieille tata que l’on affectionne (et ce, malgré ses poils au nez) me fait chaud au coeur car je sais qu’aucune méchanceté ne se faufile (ni se surfile) dans cette tapisserie digne d’une image d’Epinal mais non dénuée de clichés !!! Parce que…pas de lunettes non plus et encore moins sur le bout du nez quand j’arrive à mettre les miennes et à les supporter sans voir trouble ou double !!! Je sais que tu vas avoir du mal à t’en remettre mais moi aussi je t’aime comme tu es, surtout ne change pas ! 😀 Bises du samedi plumesque !^^

  3. Tout d’abord une excellente année à toi également. 😀
    Ton ode à Asphodèle est magistrale, malgré son épisode pileux. 😀
    Mais fais attention au tournant, elle t’attend. 😉

  4. Mon rêve, être de temps en temps (je n’ose pas dire souvent, trop c’est trop ) la sorcière bien-aimée (ou détestée, peu importe si j’ai LE POUVOIR ! 😀 ) Bon sang, j’en abattrais du boulot ! Ou je le ferais faire par les autres ! 😀

  5. Coucou Thiébault
    Du coup j’hésite 🙄 vais-je désormais débaptiser Miss Aspho pour l’appeler Tata ou Tantine 😆
    Un portrait fort sympatique de notre Vendéenne, caricaturé et vivant. La réalité est tout autre, je te le jure. Cette brune aux cheveux longs est délicate et raffinée, cultivée, enjouée et tellement gentille.
    Bon dimanche et gros bisous

    1. Voilààààààà ! Elle est gentille comme ma bonne Tata 🙂 T’avais-je confié qu’elle avait du poil au menton aussi ? Oui, je sais… pas tout le même jour ! Bises Soene et bon dimanche 😉

  6. Moi je ne vois dans ce texte qu’une formidable déclaration d’amour…Mais que veux-tu, si tu me connaissais, tu saurais que je suis une incorrigible romanesque…Cela dit, ma copine de récré le mérite: c’est une femme formidable ! Elle ne sait pas repriser les chaussettes mais elle cuisine comme une reine.
    Bisous célestes à tous deux (si des fois elle repasse par ici)
    ¸¸.•¨• ☆

Les commentaires sont fermés.