Publié dans Février 16

La vie en #Blu

Après avoir connu la vie en Rose, je peux témoigner de l’importance de ces initiatives visant à informer, accompagner et réconforter.

Rose Magazine, c’est l’idée de deux journalistes talentueuses. Je suivais l’affaire du coin de l’œil, sans savoir que j’y serais confronté un jour en qualité d’accompagnant. Comme quoi, ma curiosité…

Aujourd’hui, il est financé par un mécénat actif et des annonceurs ( en cliquant sur le lien, vous accédez au site de Rose ) :

Sans titre

Le cancer du sein touche environ 1% des hommes et il et vrai qu’ils se sentent moins concernés par le reste des pathologies purement féminines. Dans Rose, vous trouverez une mine d’informations permettant d’accompagner au mieux. Je n’ai jamais pensé qu’il était exclusivement « féminin », car beaucoup d’articles, rédigés sur un ton léger et parfois drôle, abordent également les cancers masculins via l’explication de certaines chimiothérapies ciblées par exemple.

Les hommes n’ont pas la même approche de la maladie et il manquait un petit quelque chose.

C’est fait ! Il s’appelle Blu et je vous invite à le découvrir partout où vous le trouverez et à en parler. Blu doit être le complément idéal de Rose et il est indispensable qu’il connaisse le même succès dans les combats à mener contre la maladie et pour la vie d’après ! En cliquant sur l’image, vous trouverez une présentation sur le site de l’Institut Curie :

Blu-magasine-la-sortie-du-petit-frere-de-Rose

Partout où je pourrai en parler, je n’y manquerai jamais, car ces publications sont des refuges salutaires tout au long du chemin…

En ce lundi pluvieux d’un premier du mois, je vous claque la bise et je vous souhaite une bonne semaine ! 😉

Publicités

Auteur :

Auteur chez les Editions du 38 et Hugo Roman. Je vous accueille avec grand plaisir !