Publié dans Mai 16

Avez-vous le vôtre ?

Je l’ai reçu ! Il porte le numéro 10 et alterne, comme toujours, articles en profondeur et chroniques toutes légères.

Pour les accompagnants, il est un instrument précieux de compréhension et d’anticipation sur tous les machins-choses que le cancéro n’a pas forcément le temps de vous expliquer et qui, entre les traitements, ajoutent à l’inconfort physique et/ou moral des patientes.

Pour les (im)patientes, il se picore et, par expérience, ne se lit généralement pas d’une traite en apnée, mais nous arrivons au numéro 10 et la collection forme déjà une sacrée mine d’informations PRATIQUES.

Celles qui veulent tout savoir seront comblées et celles qui ne le souhaitent pas seront rassurées de savoir qu’un membre de leur entourage le consulte régulièrement pour elles 😉

Rose

« Mon cancer, personne n’en a rien à faire » se disait Noémie Caillault et regardez où cela l’a menée ! 😉

Et si j’y reviens, c’est parce que l’article le plus lu sur ce blog n’est autre que celui-ci :

Rose

Et quand je vois les mots clés utilisés dans Google pour parvenir jusqu’à ce billet d’humeur, je mesure le désarroi des familles se mettant en quête du précieux renseignement dont la réponse ne saurait attendre. Le personnel médical informe parfaitement, mais une fois rentrés à la maison…

Le magazine Rose, parlez-en autour de vous !

Publicités

Auteur :

Auteur chez les Editions du 38 et Hugo Roman. Je vous accueille avec grand plaisir !