Publié dans Décembre 15, Hospice & love

Pour la nouvelle année, faites un nœud !

Il arrive…

Les services de presse ont été lancés et j’aimerais avoir  quinze doigts de pied à chaque main pour les croiser 🙂

Il est né un soir devant la télé. Le JT enchaînait un reportage sur Mamie Suzette, toujours jeune pour ses 80 printemps, poids et haltères tous les matins et, « sans transition », un sujet sur les soins palliatifs, joliment amené comme une évidence.

C’est alors que je me suis demandé si, entre les deux, au moment ultime de la vie qui passe ses derniers plats, l’amour était encore possible. Attention ! Pas un truc de midinettes. Le grand, le vrai, le plus beau, celui avec un grand « A ».

Et quand les dernières miettes seraient débarrassées, la nappe repliée pour la dernière fois, qu’en resterait-il ?

Un vieux bougon a-t-il encore toutes ses chances d’aimer jusqu’au dernier souffle de la vie ?

A quoi ça sert d’aimer vieux ? Pourquoi survivre ?

Alors, je l’ai écrit.

Comme je sais le faire, car je ne sais pas faire autrement.

S’agissant pratiquement de mon « premier » grand roman, je risque de vous bassiner un peu avec lui.

« Hospice and Love » sort le 7 janvier prochain.

Avec vos prochaines étrennes, adoptez un vieux pour 2016 🙂

 

hospice and love

Et tant que nous y sommes, je vous offre un centenaire

et je vous claque la bise, bien entendu : smack 🙂